Member Login

World Map

611 members currently registered
in 86 countries.

Jesus Christ - God of Glory Church is a member of the Micah Network

 
Historique

Historique

« Go back

En Septembre 1999, un petit groupe de dirigeants d'organisations Chrétiennes d'aide et développement s'est retrouvé à Kuala Lumpur. C'est ici qu'ils ont développé l'idée d'un nouveau réseau international, qui aurait le potentiel de fortifier de manière significative les capacités des organisations participantes, aussi bien que de développer leur habilité d'agir de manière collective à propos de leurs principaux domaines de préoccupation.

Après la création d'un secrétariat international en Mai 2004, le Réseau Michée a cherché a construire sa base d'adhésion et le niveau d'engagement de ses membres dans les initiatives régionales et mondiales, ce qui améliore la capacité, promeut la mission intégrale au sein et à travers l’Église et plaide avec et pour les pauvres.

Depuis la fin de l'année 2005, le Réseau Michée a renforcé sa capacité à soutenir les organisations membres sur une base régionale. Un groupe de coordination régionale a été établi pour la région Asie-Pacifique en Novembre 2005 ; le groupe de coordination régionale Latino-américain s'est retrouvé pour la première fois en Novembre 2006. En Février 2007, le groupe de coordination régionale d'Afrique du Moyen-Orient a aussi été établi.

 

Là où les membres ont exprimé le désire de former des groupes de coordination afin de faciliter la mise en place de réseau dans le pays, cela a doucement évolué. Actuellement, il y a des groupes de coordination nationaux au :

  • Bangladesh
  • Cambodge
  • Népal
  • Ouganda

Pour plus d'informations concernant le contexte historique, lire :

Le Pourquoi ?

A la fin de la seconde Guerre Mondiale, notre monde s'est retrouvé brisé et couvert de blessures. L'ordre du jour de réhabilitation et développement a été créé, sensiblement pas les pays du Nord. Cela a été vu comme une résolution de problème ou une réduction de problème plutôt qu'une recherche d'approches alternatives, telles que la transformation sociale. Dans les années suivantes, nous avons vu les Nations Unies évoluer rapidement, la création de réponses à l'entraide mondiale, aussi bien laïques que basées sur la foi. L'ordre du jour restant entre les mains des pays du Nord.

L’Église aussi a évoluée, entre le congrès de Wheaton sur la Mission mondiale de l’Église et le congrès de Lausanne I sur l’Évangélisation du monde, où l'on trouve la déclaration suivante :

Le salut que nous réclamons devrait nous transformer totalement dans notre façon d’assumer nos responsabilités personnelles et sociales. La foi sans les œuvres est morte.

Des réunions ultérieures ont continué à rechercher le sens de cette phrase, autant du point de vue théologique que pratique. Comment proclamer la bonne nouvelle, et démontrer l'amour de Dieu, comment s'engager dans le développement transformationnel lorsque notre pratique est inclusive, nos valeurs bibliques, notre approche contextuelle et notre marche l'intégrité – dans d'autres mots, notre ministère est distinctif et conforme à celui du Christ. De plus, comment pouvons-nous lutter contre les inégalités Nord/Sud, comment montrons-nous notre unité à travers les partenariats, coopérations et services, comment nous levons-nous ensemble afin d'influencer notre monde pour de bons changements, de bonnes pratiques et de bonnes gouvernances, et comment nous soutenons-nous les uns les autres comme nous partageons le même but, la même vision, et la même mission ?

C'est avec ces questions à l'esprit qu'en Avril 1999, à Kuala Lumpur, un petit rassemblement international de dirigeants d'organisations d'aides, de développement et de plaidoyer a eu lieu. Le résultat a été qu'un groupe de travail a été accrédité avec la responsabilité de développer in nouveau réseau international – un réseau qui fournirait :

  • Un cadre qui améliorerai la capacité et l'efficacité des organisations du Nord et du Sud, de l'Est et l'Ouest participantes.
  • Un soutien à leur habilité à agir de manière collective dans certains domaines de préoccupation
  • De détruire les barrières qui se sont formées au fil des années – une réunification grâce à la vision et à l'approche partagées – la mission intégrale.

Le Comment ?

Le choix du nom pour le réseau n'a pas été une lourde tâche, étant donné que les mots du prophète Michée résonnaient avec les rêves et les espoirs du réseau naissant. Michée 6v8 "Ce que le Seigneur attend de toi ? Que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Dieu." a été à la base de nos aspirations, c'est pour cela que le réseau a été nommé le Réseau Michée.

Le groupe de travail a évolué dans le premier Groupe de Coordination International du Réseau Michée (Micah Network International Coordinating Group - MICOG). C. René Padilla kindly a accepté d'être président et le MICOG s'est étendu jusqu'à s'assurer que les membres étaient représentés par toutes les régions. Étant donné que le Réseau Michée s'est développé et que le besoin d'être déclaré est devenu apparent, la décision d'inscrire le Réseau Michée en tant qu'organisation caritative dans le Royaume Uni a été prise. Le MICOG porte désormais le titre le plus formalisé du conseil international du Réseau Michée.

L'approche ?

Le réseau Michée a facilité les plate-formes régionales et mondiales pour les organisations Chrétiennes engagées dans les ministères d'aide, de développement et de plaidoyer afin de créer l'environnement dans lequel l'apprentissage et le partage peuvent se produire, ainsi que le développement de bonnes lignes de conduite partagées dans la promotion et l'application de la mission intégrale.

La première consultation mondiale a été tenue sur le thème de la mission intégrale en Septembre 2001. A cette conférence, 140 dirigeants Chrétiens ont contribué au développement de la déclaration du Réseau Michée sur la Mission Intégrale, qui est devenue la déclaration définissant le Réseau Michée.

En Mai 2004, le MICOG a nommé le premier Coordinateur International. A ce moment là, le réseau comprenait 267 membres et 47 membres associés. La stratégie mondiale de 2005 – 2007 a été conçue avec les trois objectifs principaux, guidant le travail du réseau et de ses membres. Ils étaient :

  • Fortifier la capacité des agences participantes, afin de créer une réponse aux besoins du pauvre et de l'oppressé en suivant le chemin que nous montre la Bible.
  • Parler de manière ferme et efficace à propos de la nature de la mission de l’Église, proclamer et témoigner de l'amour du Christ dans un monde qui en a besoin.
  • Faire appel prophétiquement et influencer les dirigeants des sociétés afin de "maintenir le droit du pauvre et de l'opprimé et secourir le faible et celui dans le besoin."

Le Défi Michée

En 2005, en délibérant sur la façon de mettre en œuvre efficacement son troisième objectif, le Réseau Michée a mis en place un partenariat stratégique avec l'Alliance Évangélique Mondiale dans le but de créer une campagne qui mobiliserai les Chrétiens contre la pauvreté.

Les buts de cette campagne étaient doubles :

  • Approfondir l'engagement des Chrétiens envers la pauvreté
  • D'influencer les dirigeants à mettre en application leurs changements de politiques et d'agir de manière spectaculaire et durable afin de réduire la pauvreté. Les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) ont été considérés comme de bonnes bases sur lesquelles se reposer étant donné qu'ils avaient déjà été adoptés par les gouvernements.

Cette campagne mondiale sera dirigée par un secrétariat international qui sera chargé non seulement de mettre en œuvre une campagne mondiale, mais aussi de gérer les campagnes nationales, adaptées au contexte du pays. Le nom de Défi Michée a été donné, car la campagne a le défi d'augmenter la prise de conscience et les réactions des Chrétiens face à la pauvreté, mais elle défie aussi les dirigeants à effectuer des changements à ce sujet. Le Défi Michée est supervisé à la fois par le Réseau Michée et l'Alliance Évangélique Mondiale, qui font parti du Conseil d'Administration International du Défi Michée.

L'échéance de la campagne est l'année 2015, étant donné que c'est la date pour laquelle les Objectifs du Millénaire pour le Développement ont été fixés.